Coeur d'enfant

Oui, pas de doute, pour lui comme pour vous l'hiver s'annonce. Le vent s'acharne sur quelques passants, malmène les branches des arbres dépouillés de leurs apparats. Seuls les enfants s'amusent des flocons qui virevoltent et forment en se posant un tapis glacé propice à des batailles passionnées. 

Dans l'une des alcôves qui bordent l'allée, rasséréné par la chaleur du foyer, les narines chatouillées par les effluves d'un repas qui mijote, un gamin questionne sa mère. "Tu sais ce qu'ils m'ont dit les grands ? Le vieux bonhomme à barbe blanche looké chaperon rouge tu y crois toi ? Ouvre tes yeux, pauvre pomme. Tu n'as pas remarqué, ils sont différents à chaque coin de rue. Tu crois qu'il dépose des cadeaux au pied de ton sapin, mais ce sont tes parents qui achètent les cadeaux. Ils t'ont bien fait marcher avec leur histoire d'ancêtre qui traverse le ciel sur un traîneau. C'est vrai maman, s'inquiète le chérubin ?

La gardienne de ses rêves s'interrompt et sourit. Elle saisit les mains de son ange et l'attire sur une chaise. Ses yeux plongés dans ceux de l'enfant, elle répond sereinement : " Ils croient savoir chéri, ils pensent que grandir signifie s'endurcir. Ils se moquent car, déjà, ils ne savent plus rêver. " Le Père Noël existe alors, avance l'enfant, plein d'espoir.

 
 

" Dis-moi, t'arrive-t-il d'être joyeux, triste ou en colère questionne la mère? Exaspéré, son fils rétorque: "Oui, je sais ! Les auteurs de contes se servent des émotions pour créer des personnages parce que nous sentons la joie, la tristesse, la colère, mais nous ne pouvons pas les voir ! Mais je sais qu'ils existent parce que je les sens ! 

- Exactement, répond-elle ! Comme toi et moi, il existe et pas uniquement le 25 décembre, il est parmi nous chaque jour de l'année. Le vieil homme représente la bonté et le partage, ce qu'il y a de meilleur en nous. 

- Tu veux dire que c'est un symbole, pas une personne ? Alors, tu m'as menti ! Il n'existe pas ! Déçu, le petit se détourne. Les étoiles de son univers se ternissent. Un nuage sombre menace son cœur d'enfant ! Incrédule, blessé, il songe : « Mes parents m'ont menti. »  Bouleversé, il court dans sa chambre suivi de sa mère. C'est décidé, il ne croit plus ! 

L'enfant s'écrie : "Laisse-moi tranquille, tu es méchante". Habités par la colère, ses yeux lancent des éclairs. L'ombre avale son imagination, elle en appelle à la raison. " Tu es irrité parce que toi aussi, tu es en train d'oublier. Pourtant, je te l'affirme, il existe. Ton esprit en doute, mais ton cœur sait, " rajoute la fée du foyer.

- Va-t-en ! 

- Sonde ton cœur mon petit. 

- Va-t-en, crie le gosse démonté !

- D'accord, je te laisse, mais auparavant, je te pose une question : " si le jour de Noël, tu découvres au pied de l'arbre tous les jouets auxquels tu avais rêvés. Si ce jour, tu te retrouves seul, sans savoir vers qui te tourner, sans personne avec qui partager ton bonheur. Est-ce que tu apprécieras ? 


   

 

- Va-t'en ! Sans qu'il ne réalise vraiment, sa déception, mêlée de colère, le propulse dans un lieu étrange. A plat ventre sur un sol couvert d'une poudre semblable à la neige luisante, tiède et sèche pourtant, l'enfant contemple, incrédule, un immense sapin embebiloté, fiché au milieu de nul part. Autour du vénérable couvert de sucrerie, se dresse une multitude de paquets colorés. 

Pas de murs, ni de fenêtres : la blancheur s'étend à perte de vue. Une odeur de cannelle et de mandarine embaume l'air. Seuls, le léger froissement des guirlandes et le cliquetis des boules troublent un silence lénifiant. Perdu dans la contemplation, le bambin ne songe même pas à s'inquiéter de son caractère insolite. Il observe, intrigué.

L'envie de s'enquérir d'une présence le titille, mais il se retient. La trahison de ses parents empoisonne encore son esprit ! Vexé, il se lève puis explore son nouvel univers. Ni bruit, et, apparemment, ni âme qui vive. A l'évidence, songe le petit, personne ne demeure là. Vaguement inquiet, mais surtout attiré, il s'avance et s'attaque sans scrupule à la montagne de cadeaux qui, soit dit en passant, portent tous son nom. Incroyable, tout ce qu'il avait toujours désiré se trouve là, quelle aubaine.


 

 

Soir 17

Jeu des Pourquoi et des Comment ?
Les enfants posent beaucoup de questions, et on a parfois des difficultés à leur répondre. Ce soir, vous inventez de drôles de questions sur Noël et demandez à un membre de la famille d'y répondre. Celui qui répond invente une autre question et ainsi de suite. Il, n'y a pas de règle, à part inventer une histoire à dormir debout… 

Par exemple :
Pourquoi il y a des étoiles dans le ciel ? 
Pourquoi les sapins sont verts ?
Pourquoi les guirlandes brillent ? 
Pourquoi le Père Noël a des rennes ? Etc, ...


Vous pouvez poster vos idées, dessins ou images de vos activités ici : sur FaceBook